Les domaines nationaux de Sainte-Hélène : organisation et informations pratiques

  • Longwood, Sainte-Hélène © Olivier Roques Rogery
  • Longwood, entrée, ancienne salle de billard © Olivier Roques Rogery
  • Longwood, chambre de Napoléon © © Olivier Roques Rogery
  • Longwood, salle à manger © Olivier Roques Rogery
  • Longwood, salon transformé en chambre, où mourut Napoléon le 5 mai 1821 © Michel Dancoisne-Martineau
  • Longwood, Sainte-Hélène © Olivier Roques Rogery

 

1 – ORGANISATION

De 2010 à 2014, la Fondation Napoléon, le ministère des Affaires étrangères et les Domaines nationaux de Sainte-Hélène (lire) ont été les chefs de file d’une importante opération de restauration (lire) de la Maison de Longwood pour laquelle près de 2,2 millions d’euros ont été mobilisés.

À l’issue des travaux, le 14 octobre 2015 ont été signés, dans l’aile des généraux de la Maison de Longwood, deux importants contrats qui couronnent l’opération « Sauvez la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène ».

Par le premier, le ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), le Gouvernement de Sainte-Hélène et la Fondation Napoléon ont créé la Saint Helena Napoleonic Heritage Ltd (lire) , société à but non lucratif de droit hélénien, équivalent d’une fondation en droit français.

Par le second, le ministère des Affaires étrangères a confié à ladite société la gestion immobilière et immatérielle des Domaines nationaux. Grossièrement, elle a en charge le fonctionnement courant des Domaines, avec comme objectif, d’une part, de réduire progressivement des charges de l’État français, par exemple par un transfert progressif du personnel de droit local au sein de la société, et, d’autre part, de maintenir un haut niveau de qualité de l’entretien et de pouvoir offrir des prestations. L’aide financière de l’État sera progressivement réduite jusqu’à ce que les ressources propres de la société couvrent les besoins courants et les petits investissements. Le contrat signé entre l’État et la société comporte la liste des tâches qui passent sans attendre à la charge de la société.

La propriété des Domaines et des œuvres du musée de Longwood reste à l’État.

Les Domaines nationaux de Sainte-Hélène (retour)

Dirigés depuis 1987 par M. Michel Dancoisne-Martineau, les Domaines nationaux de Sainte-Hélène sont constitués de trois lieux, dont il est inutile de rappeler l’importance historique et la place dans la mémoire nationale :

  • La Maison de Longwood, ses dépendances et ses jardins (dessinés par Napoléon en personne, replantés et entretenus comme tels depuis une trentaine d’années), à l’intérieur d’un mur d’enceinte, soit une superficie de 1 hectare.
  • Le domaine de la Tombe, lieu de l’inhumation de Napoléon de 1821 à 1840, au fond d’une vallée, pour une superficie de 14 hectares.
  • Le pavillon des Briars, premier lieu de l’exil hélénien de Napoléon (octobre-décembre 1815), soit la maison d’origine agrandie après le départ de l’empereur de pièces portant le nom d’ « appartements des trois amiraux anglais », puisque c’est ici que les commandants de la flottille de surveillance furent hébergés jusqu’en 1821, pour une superficie totale de 1 hectare.

La maison de Longwood et le domaine de la Tombe ont été achetés par la France en 1857. Le pavillon des Briars a été donné à la France par des descendants du propriétaire d’origine, le célèbre William Balcombe, en 1959. Cette dernière propriété a été complétée par le don d’un terrain par M. Michel Dancoisne-Martineau (qui l’avait acquis aux fins de protéger le site d’une urbanisation non réglementée), en 2004.
La superficie des Domaines nationaux de Sainte-Hélène est de 16 hectares.

L’opération « Sauver la maison de Napoléon à Sainte-Hélène » (retour)

L’opération de restauration consistait à restaurer l’aile des généraux de la Maison qui avait été mal reconstruite dans les années 1930. Le péril était si imminent que le ministère des Affaires étrangères a dégagé un premier crédit de 700 000 euros. La Fondation Napoléon s’est engagée à abonder cette somme de 700 000 euros supplémentaires. Pour la réunir, elle s’est rapprochée du Souvenir napoléonien et de la Fondation du Patrimoine. Ensemble, ces partenaires ont lancé une souscription publique internationale. L’appel aux dons, clos le 31 décembre 2014, a permis de réunir 1,4 million d’euros auprès d’environ 2 000 donateurs.

Après une étude historique et architecturale détaillée, réalisée par M. Michel Jantzen, architecte en chef des Monuments historiques honoraire, les travaux sur l’aile des généraux ont pu être engagés et menés à bien, dans les délais et le budget impartis. Le bâtiment a pu être reconstruit, protégé durablement des intempéries et son intérieur réorganisé. Il accueille désormais les collections des Domaines nationaux de Sainte-Hélène (gravures, tableaux, meubles et objets historiques), en même temps que les appartements Gourgaud et Montholon retrouvent leur ancienne vocation d’accueil des hôtes des Domaines.

Le reliquat de la souscription a été dirigé vers des travaux de restauration tout aussi vitaux et urgents : restaurations du salon où l’Empereur est mort, le 5 mai 1821 et de la salle de bain qu’il utilisa pendant son exil, réfection de la toiture des communs, convoiement vers la France de 32 meubles historiques qui ont été restaurés puis leur retour à Sainte-Hélène. Pour les autres pièces authentiques de mobilier (environ quatre-vingts), un atelier a été créé dans les anciennes écuries pour accueillir des restaurateurs formés sur place par un restaurateur du patrimoine venu spécialement de France. Pour cette opération de formation, le gouvernement de Sainte-Hélène a accordé au projet une subvention de 100 000 euros.

La générosité des donateurs a permis d’autres opérations encore, comme la redéfinition de la signalétique de l’ensemble des Domaines, l’étude de la réorganisation de leur gestion dans la perspective de l’ouverture de l’aéroport de Sainte-Hélène (juin 2016), la création de nouveaux documents d’accueil et la présentation de l’ensemble des travaux effectués lors d’une grande exposition « Napoléon à Sainte-Hélène » au Musée de l’Armée (avril-juillet 2016).

Consulter la liste des donateurs (format pdf)

Consulter le bilan final de l’opération (format pdf)

La Saint Helena Napoleonic Heritage Ltd (retour)

Assis, de gauche à droite, M. Victor-André Masséna, prince d’Essling, président de la Fondation Napoléon, M. l’ambassadeur Jean Mendelson, M. Mark Capes, gouverneur de Sainte-Hélène, le 14 octobre 2015 © Fondation Napoléon
Assis, de gauche à droite, M. Victor-André Masséna, prince d’Essling, président de la Fondation Napoléon, M. l’ambassadeur Jean Mendelson, M. Mark Capes, gouverneur de Sainte-Hélène, le 14 octobre 2015 © Fondation Napoléon

Société privée à but non lucratif de droit hélénien, la Saint Helena Napoleonic Heritage Ltd est née le 14 octobre 2015. Le ministère des Affaires étrangères lui a délégué la gestion quotidienne des Domaines nationaux de Sainte-Hélène, par un contrat signé par M. l’ambassadeur Jean Mendelson, ambassadeur itinérant, ancien ambassadeur à Cuba et ancien directeur des Archives diplomatiques (Ministère des Affaires étrangères), M. Mark Capes, gouverneur de Sainte-Hélène, et M. Victor-André Masséna, prince d’Essling, président de la Fondation Napoléon.
La société est dirigée par un conseil des directeurs (board) composé d’un représentant de chacun des signataires : la République française représentée par M. Michel Dancoisne-Martineau, directeur des Domaines nationaux de Sainte-Hélène ; un représentant du Gouvernement de Sainte-Hélène (M. Thomas HOLVEY, économiste en chef) ; la Fondation Napoléon (M. Thierry Lentz, directeur). Ses comptes doivent être certifiés et seront publiés chaque année.
Cette société est chargée de la gestion courante des trois lieux constituant les Domaines nationaux de Sainte-Hélène : Longwood, la vallée de la Tombe et les Briars.
Les objectifs annuels de la société sont fixés par le directeur des Domaines nationaux de Sainte-Hélène. Dès la signature du contrat, la société s’organise pour récolter les recettes des entrées, des locations d’espace et de la boutique de souvenirs créée au sein des Domaines. Le solde de la souscription « Sauver la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène » sera mis à la disposition de la société à titre de frais de premier établissement. Signalons que la société ne fera pas de bénéfices et que tous ses résultats seront affectés à l’entretien, à l’enrichissement des collections et au petit investissement.
Les contrats signés ne modifient en rien la propriété des Domaines nationaux qui reste à l’État. Le directeur des Domaines reste garant de la bonne utilisation, de la bonne conservation et du bon fonctionnement de l’ensemble.
Il en va de même de la propriété et de la conservation des objets et œuvres déposés par diverses institutions et qui forment le musée de Longwood. Rien ne change dans ces matières et ces œuvres ne sont en rien affectées par les contrats signés le 14 octobre.

2 – Sainte-Hélène pratique

 

Nous donnons ici quelques informations pratiques sur le voyage à Sainte-Hélène ainsi que les adresses des interlocuteurs à contacter pour les différentes questions que les candidats au voyage peuvent se poser.
Merci de noter que les interlocuteurs héléniens sont anglophones et que les tarifs indiqués tiennent compte de la situation particulière de l’île, qui subit chaque année une inflation à deux chiffres.

Le voyage

Comment se rendre à Sainte-Hélène ?
Par air
L’avion est le principal moyen de transport pour rejoindre Sainte-Hélène.
Des vols hebdomadaires à destination de l’île partent de Johannesburg et du Cap en Afrique du Sud.
Le seul endroit où vous pouvez acheter vos billets d’avion directement (en ce moment, nous vous conseillons vivement de choisir le départ de Johannesburg et non pas Le Cap) est sur le site : flyairlink.com

Par mer
Toutefois, il est aussi possible de se rendre à Sainte-Hélène par bateau.
Quelques rares compagnies maritimes proposent des croisières avec des escales n’excédant souvent jamais plus d’une journée sur l’île.

  • Pour les navigateurs : les corps-morts sont disponibles dans la rade de Jamestown ; les bouées rouges sont pour les bateaux de 20 tonnes et plus. Le « port control » qui opère 24h sur 24 donne les coordonnées du mouillage et indique quel type de bouée prendre. Obligation d’appeler le « ferry service » pour se rendre à terre.

Conseils aux voyageurs
Retrouver sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, les conseils donnés aux voyageurs avant d’entreprendre le voyage : consulter le site.

Vous avez la solution de simplicité en demandant à l’agent de voyage qui s’est spécialisé dans la destination de Sainte-Hélène d’organiser votre voyage selon vos souhaits, y compris pour vos activités sur place : prendre contact.

Sur place

Logement sur l’île
Toutes les possibilités sont listées sur le site de l’office de tourisme : consulter le site.

Conditions de visite des lieux napoléoniens
Longwood House et la Tombe
Le prix du billet pour Longwood House et la Tombe est de £10 aux heures d’ouverture qui sont :
– pour Longwood House, tous les jours du lundi au vendredi inclus de 11h00 à 13h00,
– pour le domaine de la Tombe de Napoléon, tous les jours du lundi au vendredi inclus de 09h00 à 15h00.

Les Briars
Le prix du billet pour la propriété du Pavillon des Briars est £5 uniquement le mercredi et vendredi de 10h00 à 11h00.

Visites en dehors des heures d’ouverture
Elles sont possibles mais uniquement par arrangement préalable en contactant BEPSP@helanta.co.sh. Le prix de base de ces visites privées est de £150. Si le nombre de visiteurs devait excéder six personnes, un supplément de £10 par personne sera demandé.

Location des espaces à Longwood
Jardins : l’utilisation des espaces verts n’est possible que par arrangement préliminaire avec la société BEPSP, délégataire des visites et locations : BEPSP@helanta.co.sh

Appartements dits « des généraux »
– Nuitée à Longwood House : de l’ordre de l’exceptionnel, vous pouvez faire l’expérience de passer une ou plusieurs nuits à Longwood House dans les chambres du comte de Las Cases et de son fils où les lits du général Gourgaud et du comte de Montholon ont été placés.
Service exclusif proposé uniquement par Sainte-Héléne-Voyage – contact : PASCAL LAPARLIERE
– Réception : Uniquement par arrangement préliminaire avec BEPSP@helanta.co.sh

Visite des domaines nationaux par le directeur
La visite guidée de l’île (i .e. Jamestown, le tour de l’île etc..) ou/et des lieux napoléoniens par le directeur est possible. Il est toutefois demandé £300 pour la première heure et £100 par heure supplémentaire. Ces sommes sont intégralement reversées à la Saint Helena Napoleonic Heritage Ltd, Fondation locales à but non lucratif en charge des domaines.

Conditions de photographie et vidéo
Uniquement par arrangement préalable en contactant BEPSP@helanta.co.sh

  • Pour les reportages de journaux télé et de la presse écrite dont l’intérêt promotionnel doit être démontré : l’accès de Longwood House est gratuit du lundi au vendredi de 09h00 à 10h30 et de 13h30 à 15h30. En raison de l’étroitesse des lieux, l’équipe ne doit pas être de plus de 3 personnes avec un seul tripode. Cette équipe doit impérativement être encadrée par un surveillant accrédité par la direction et dont les heures de présence seront facturées £25 par heure entamée. Pour la Tombe de Napoléon (seule la vue de la plateforme d’observation est autorisée) : gratuit tous les jours du lundi au vendredi inclus de 09h00 à 15h00. Pour le pavillon des Briars qui est loué à l’année, seule les extérieurs sont autorisés les mercredi et vendredi de 10h00 à 11h00
  • Pour les reportages photographiques ou/et audiovisuels : possible uniquement en dehors des heures d’ouverture au public ; soit, du lundi au vendredi de 09h00 à 10h30 et de 13h30 à 15h30. Le prix demandé est £300 (inclus le prix du gardien). Toutes demandes en deçà ou/et au-delà des heures précitées, £50 par heure entamée seront dues. Pour prises de vues durant le samedi, dimanche et jours fériés, le tarif forfaitaire est de £300 auquel s’ajouteront £50 par heure entamée.

Informations à la date du 28 février 2018