Nos partenaires

Le Souvenir napoléonien

Créé le 27 décembre 1937, reconnu d’utilité publique le 5 novembre 1982, le Souvenir napoléonien est la plus importante association napoléonienne d’Europe. Il s’associe régulièrement à la Fondation Napoléon pour organiser diverses manifestations, journées d’étude, colloques, commémorations, en France et en Europe.

Le Président du Souvenir napoléonien (membre de droit) et quatre membres désignés font partie du Conseil d’administration de la Fondation Napoléon. La Revue du Souvenir napoléonien

Site du Souvenir napoléonien


La Bibliothèque nationale de France

Depuis le 5 février 2014, une convention de coopération documentaire et numérique unit la Bibliothèque nationale de France et la Fondation Napoléon.

Les fonds d’histoire des Premier et Second Empires napoléoniens des deux institutions sont mis en valeur réciproquement, grâce à l’interopérabilité de leurs bibliothèques numériques, le recensement des fonds patrimoniaux de la Fondation Napoléon dans le Répertoire national des bibliothèques et des fonds documentaires, ainsi que le référencement du catalogue de sa bibliothèque Martial Lapeyre dans le Catalogue collectif de France.
Avec ce partenariat, la BnF et la Fondation Napoléon s’engagent par ailleurs dans des voies innovantes de coopération, avec un programme concerté de médiation numérique. Dans le cadre de sa politique de coopération, la BnF s’associe à de nouveaux partenaires pour une diffusion optimale des contenus de Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF et de ses partenaires, et leur dissémination au sein de communautés constituées, en l’occurrence auprès des chercheurs et érudits que la Fondation réunit autour d’elle, de ses partenaires et via les réseaux dans lesquels elle s’inscrit.

Site de la Bibliothèque nationale de France


logo-archivesdefranceLes Archives de France

Sous l’impulsion de Mme Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France (2001-2010), les Archives de France, ainsi que le Centre historique des Archives nationales, ont souhaité participer, dès son lancement en 2002, au projet d’édition de la Correspondance de Napoléon. Mise à disposition de la Fondation d’un tirage papier de l’ensemble des microfilms des archives de la seconde Commission historique du Second Empire (400 AP), identification de lettres, aide à la recherche : leurs actions furent déterminantes. Les Archives de France aident par ailleurs la publication des volumes de cette Correspondance générale.

Site des Archives de France


logo-archives-de-france

Les Archives nationales

Le 14 décembre 2015 a été signée une convention de partenariat, pour six ans, entre les Archives nationales et la Fondation Napoléon, fixant le cadre d’une collaboration dans le domaine de la recherche archivistique : dépouillement de fonds et rédaction de notices documentaires relatifs aux archives napoléoniennes des Archives nationales, projets de recherches spécifiques seront ainsi partagés et diffusés conjointement par les Archives nationales et la Fondation Napoléon. Les deux institutions prévoient également de collaborer au sein de manifestations culturelles, éducatives et scientifiques ainsi que par la publication conjointe d’ouvrages et la numérisation de documents d’archives.

Site des Archives nationales


Les Archives du ministère des Affaires étrangères

Les Archives du ministère des Affaires étrangères apportent une contribution essentielle au projet d’édition de la Correspondance de Napoléon, en communiquant l’ensemble des lettres signées Bonaparte ou Napoléon recensées dans leurs fonds, soit plus de vingt volumes d’expéditions. Ces versions de lettres effectivement envoyées, et le plus souvent reçues, par les destinataires, permettent une confrontation scientifique indispensable avec les versions conservées par les secrétaires avant envoi.

Le partenariat se développe aussi par l’organisation en commun de colloques et journées d’études.

Site des Archives du ministère des Affaires étrangères


L’institut catholique d’Études supérieures

La Fondation Napoléon et l’Institut catholique d’Études supérieures (ICES), en partenariat avec la Ville de La Roche-sur-Yon, le Conseil général de la Vendée, le Centre vendéen de Recherche historique (CVRH), ont créé la Chaire Napoléon. Le protocole d’accord entre les cinq partenaires a été signé le mercredi 3 décembre à 17h au Haras de la Vendée, pour une durée de trois ans renouvelable par tacite reconduction.

L’accord prévoit le développement des cours sur l’Histoire du Consulat et de l’Empire dans le cadre de la 2e année de licence en histoire.

Une Journée d’études est organisée chaque année à l’ICES, journée dont les actes sont publiés dans Napoleonica.La Revue, éditée en ligne par la Fondation Napoléon. Par ailleurs, deux à trois conférences annuelles sont proposées, gratuitement, pour les étudiants et un public plus large. La bibliothèque de la Fondation Napoléon accorde un accueil privilégié aux professeurs et aux étudiants de l’ICES. Ces derniers peuvent postuler aux Bourses d’études décernées chaque année par la Fondation Napoléon.

Pour en savoir plus sur la Chaire Napoléon


Le musée de l’Armée

Le 6 avril 2010, M. Victor-André Masséna, prince d’Essling, président de la Fondation Napoléon, et le général Robert Bresse, alors directeur du musée de l’Armée, ont signé une convention qui lie les deux établissements et organise leurs collaborations.

Dans le cadre de cette convention, le Musée et la Fondation conviennent qu’ils continueront à unir leurs compétences pour organiser ensemble : des événements et notamment des expositions, des échanges scientifiques et, en général, toute action favorable au développement de l’histoire napoléonienne et de l’intérêt du plus large public. Les signataires favoriseront notamment les recherches des historiens et des particuliers travaillant sur les périodes impériales, notamment par un accord entre leurs centres de documentation. Ils réfléchiront aussi à des sujets de recherche et de publication communs.

Site du Musée de l’Armée


Service historique de la  Défense – Département Terre

Depuis de nombreuses années, le Service historique de l’Armée de Terre à Vincennes, puis depuis 2005 le département Terre du Service historique de la Défense, est un partenaire privilégié de la Fondation Napoléon : colloques, publications scientifiques et actes de colloques, expositions. Il est un des acteurs originels réguliers depuis 2002 au projet d’édition de la Correspondance de Napoléon, en transmettant de nombreuses copies de lettres, notamment recensées dans les fonds privés.

Site du Service historique de la Défense


L’Institut « Napoléon et la Révolution française » de l’Université de l’État de Floride (États-Unis)

En septembre 2007, la Fondation Napoléon et « the Institute on Napoleon and the French Revolution » de l’Université d’État de Floride à Tallahassee, ont signé un accord général de partenariat.

Les deux organismes développent leurs collaborations scientifiques et mettent en commun, autant que faire se peut, leurs moyens en vue de favoriser et de diffuser les travaux historiques sur l’époque napoléonienne.

Site de l’institut