2021 Année Napoléon > AASCAR

En 2021, l’AASCAR célèbrera le bicentenaire de la mort de Napoléon Ier. 2021 marque le bicentenaire de la mort de Napoléon. La mission « Isla Cabrera » propose dans ce cadre un focus inédit sur le Premier Empire et ses guerres, période courte mais cruciale de l’histoire européenne. Si l’archéologie contribue à faire passer les batailles du champ de la mythologie à celui de l’histoire, elle en révèle aussi souvent des épisodes moins connus. Ainsi en est-il des sites de captivité qui ont succédé aux combats, un nouveau thème d’investigation de l’archéologie.

Pour plus de détails sur le projet Cabrera

Ces informations ont été mises à jour le 09 octobre 2020.

Informations à venir.

Bérézina - Belarus - 2012 (© D. Bossut)
Bérézina – Belarus – 2012 (© D. Bossut)

Informations générales

Retrouvez la liste des partenaires de « 2021 Année Napoléon ».

Retrouvez le calendrier général des événements.

Retrouvez la page des Éditeurs partenaires et leurs ouvrages publiés ou réédités
à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon.

Suivez le compte Instagram des événements.

Suivez la page Facebook de la Fondation Napoléon.

Abonnez-vous à la Lettre d’information hebdomadaire et gratuite.

Présentation de l’AASCAR

L’AASCAR est une association loi de 1901 créée en 2020 dans les Hauts-de-France. Elle a pour vocation l’étude archéologique des vestiges matériels et des traces tangibles des conflits militaires contemporains. Elle regroupe des chercheurs académiques (en particulier de l’INRAP) ou indépendants qui interviennent en France et à l’étranger dans le cadre de missions spécifiques. Elle est issue d’un collectif informel constitué au début des années 2000 pour promouvoir une archéologie des guerres du Premier Empire. L’AASCAR privilégie la dimension anthropologique, les analyses multi-scalaires et le croisement des sources. Les recherches menées par l’AASCAR tentent d’appréhender la condition du soldat par l’étude des camps, des champs de bataille et des lieux de captivité. Elles visent également, à caractériser la culture matérielle des combattants. Les équipes de l’AASCAR interviennent dans le cadre strict de la neutralité scientifique et des règles de l’art de la discipline archéologique.

Pour plus de détail sur le projet Cabrera